UFC demande la simplification de la mobilité bancaire

UFC demande la simplification de la mobilité bancaire

L’UFC Que Choisir a porté son étude sur la mobilité bancaire en France et les résultats montrent que la réalité est parfois contraignante. L’organisme demande donc une simplification pour que la concurrence et les économies soient optimisées.

Des changements peu nombreux à cause des obstacles

Même si les consommateurs ne sont pas convaincus par l’efficacité de leur établissement bancaire, ils sont souvent assez réticents pour changer. La mobilité n’est donc pas favorisée, car seulement 3% des clients décident chaque année de changer de banque.

Ce pourcentage est très faible et par rapport à la moyenne européenne, il est divisé par cinq. Ce constat peut être expliqué notamment par les problèmes occasionnés lors du changement avec les émissions de chèques, les prélèvements ainsi que les virements.

Changer de banque pour optimiser les économies

Pourtant, les consommateurs pourraient effectuer des économies en faisant marcher la concurrence, mais ces obstacles se révèlent être de véritables freins.

Selon l’association, l’écart des prix entre les différentes banques peut être conséquent, car il est possible d’atteindre parfois 265 euros de différence.

L’UFC Que Choisir a donc procédé à une série de calculs notamment pour illustrer les bienfaits des réductions bancaires. Si les tarifs avaient la possibilité de baisser de 1%, le pouvoir d’achat des consommateurs serait revalorisé de 100 millions d’euros.

Simplifier le changement avec le numéro « Alias »

L’organisme estime que des économies pourraient être réalisées si la mobilité était au rendez-vous. L’UFC Que Choisir demande donc une simplification en mettant en place un numéro « Alias ». Ce dernier pourrait être relié au compte et il faciliterait grandement le changement d’établissement tout en misant sur la sécurité.

De plus, en connectant le numéro « Alias » au nouveau compte bancaire, la modification serait rapide et elle ne poserait pas de problèmes pour les chèques, les prélèvements, les virements… En effet, l’organisme estime que la redirection pourrait être économique.

Dans ce cas de figure, les clients seraient ainsi plus nombreux à changer d’établissement, car les obstacles seraient moins importants et les démarches ne seraient pas aussi fastidieuses.

Auteur : Bérénice

Bérénice à écrit 26 articles sur banques-en-ligne-comparatif.fr.

Diplômée d'un master en commerce, je rédige des articles sur les banques en ligne et les innovations web.

Optez pour une banque en ligne !

Vous cherchez une banque en ligne ? Vous n'osez pas sauter le pas ? Découvrez nos présentations des meilleurs banques en lignes et les avis de clients.